Formation des enseignants : non au retour des IUFM !

La formation des enseignants est l’un des sujets phares de la grande concertation sur l’école qui a lieu en ce moment même. Comme annoncé pendant la campagne présidentielle, un groupe de travail est déjà en train de plancher sur les futures Écoles Supérieures de Professorat et de l’Éducation (ESPE).

Ces ESPE verront défiler tous les enseignants de la maternelle à l’université, personne n’y échappera.

C’est pourquoi nous devons être très attentifs : la formation des enseignants, oui, mais pas à n’importe quel prix ! Et surtout pas au prix du retour en force des IUFM, dont les résultats, depuis 20 ans, ont été catastrophiques.

Les enseignants passés par les IUFM sont les premiers à se plaindre d’une formation inutile au cours de laquelle ils ont entendu les préceptes les plus aberrants, du type  « tout savoir doit provenir de vos apprenants ».  Dans ces formations, on n’ose même plus parler « d’élèves », le terme suggèrerait une position d’infériorité aux dires des gourous qui y sévissent. (F. Vermorel, La Ferme aux Professeurs).  Les futurs professeurs ont appris à élaborer des « situations problèmes » au lieu de faire des cours structurés (R. Boutonnet, Journal d’une institutrice clandestine).

Au contraire, les profs réclament (sur le site neoprofs.org) ce qui leur a tellement manqué : des formateurs qui continuent d’enseigner par ailleurs pour rester en lien avec le terrain et expliquent comment tenir leur classe, reprennent des méthodes efficaces, échangent les trucs et astuces qu’ils ont découverts au cours de leurs années d’enseignement.

Le ministre de l’Éducation a affirmé sa volonté de remettre en place une formation des enseignants. Mais… qui participe au groupe de travail ? Les enseignants-chercheurs qui dirigent les IUFM, les syndicats qui y recrutent leurs futurs membres,…bref ceux qui, depuis 20 ans, bénéficient et maintiennent ce système en piteux état.

Oui, il est nécessaire de repenser la formation des maîtres, mais sur des bases concrètes. Les parents, les enseignants le demandent. Le  gouvernement  les entendra-t-il ?

Publicités

Une Réponse to “Formation des enseignants : non au retour des IUFM !”

  1. Kiwala Says:

    Au secours ! Tout le monde sait que les IUFM, loin d’être utilement « formateurs », ont surtout servi à l’endoctrinement d’aspirants enseignants, en les « dressant » à une nouvelle vision de l’école, laquelle donne aujourd’hui les résultats que l’on connaît.
    La formation des futurs enseignants doit se faire en milieu ouvert, non dans une espèce de lieu d’incubation d’où sortiraient de nouveau des « maîtres » certes acquis à la « nouvelle vision pédagogique » du moment, mais manquant de tout sens critique envers celle-ci, et toujours aussi démunis pour mener à bien leur mission première, qui est non pas d’apprendre aux « apprenants » à penser comme ils auront eux-mêmes appris, mais d’enseigner et de transmettre aux « élèves » les moyens de parvenir à penser par eux-mêmes, en se servant dans notre patrimoine culturel commun, auquel les élèves d’aujourd’hui n’ont quasi plus accès, faute d’avoir les connaissances élémentaires pour y parvenir.

    Sous peine que, bientôt, on entende de nouveau nombre d’enseignants malheureux comparer le fonctionnement interne de l’Education nationale au Parti national-socialiste ou à l’Union soviétique !

    Comme n’importe quel autre enseignement supérieur, la formation des enseignants qui auront à charge d’enseigner aux enfants de demain doit rester contrôlable par l’ensemble des citoyens…, et pas seulement par la Maison Education nationale.
    Les IUFM sont fermés, l’Université est ouverte.

    Hormis les enseignants et ceux qui sont acquis à la cause pédagogiste d’aujourd’hui, bien peu de citoyens, bien peu de parents sont réellement au courant des innommables aberrations qui ont été diffusées dans les IUFM des années durant, constituant un véritable lavage de cerveaux idéologique de jeunes « professeurs des écoles », pensant bien faire en les mettant ensuite en pratique, tout en constatant, année après année, leurs résultats délétères : 40 % d’élèves du primaire suivis en orthophonie, 40 % d’enfants entrant au collège incapables d’y poursuivre une scolarité normale, 15 % de vrais illettrés à la sortie de 10 ans de pseudo-scolarisation…
    Et… plusieurs générations d’anciens élèves quasi incultes, et n’ayant pas accès aux grands textes ni aux grands systèmes de pensée avec lesquels s’est construit le monde d’aujourd’hui, faute d’avoir les connaissances de base leur permettant d’y comprendre quelque chose !

    La formation des « futurs citoyens » (et électeurs ?) ne doit pas être téléguidée par les IUFM d’hier ou de demain, mais doit passer par l’accès à la culture française et universelle et à la pensée autonome pour le plus grand nombre, quand, aujourd’hui, ce nombre s’est considérablement restreint.

    A quand une pétition contre la réouverture d’IUFM ou de « centres de formation » calqués sur les IUFM d’hier, qui ont fait et font encore tant de dégâts, sur nos enseignants comme sur des générations perdues d’élèves ?

    Les futurs enseignants ne sont pas des « apprentis »… ni des « techniciens » de l’enseignement.
    Ils travaillent pour la nation, et, en tant que tels, doivent bénéficier d’un enseignement et d’une formation dispensés « portes ouvertes », que tout média ou tout citoyen doit pouvoir contrôler, comme n’importe quel enseignement dispensé à l’Université.

    Cela n’empêche nullement qu’une formation pratique et efficace leur soit apportée, non pas par des « enseignants-chercheurs » (nos enfants ne sont pas des souris de laboratoire !), mais par des enseignants du terrain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :