Archive for décembre 2011

Professeurs : Comment sortir du cercle infernal

14 décembre 2011

Les professeurs se plaignent, c’est bien connu. C’est presque devenu une image d’Épinal. Pourtant il n’en a pas toujours été de même. Le métier et les attentes ont évolué. Aujourd’hui, non seulement leur souffrance est bien réelle , mais le système est tel qu’il les pousse à se plaindre entre eux.

  • l’inertie de la hiérarchie (le chef d’établissement a souvent du mal à soutenir son équipe ; les inspections n’ont rien d’une démarche qualité, mais sont plutôt infantilisantes ; le ministre semble faire la sourde oreille…)
  • la pression des parents (« c’est de votre faute, mon enfant est parfait ; avec toutes les vacances que vous avez… faites votre travail »)
  • la violence croissante et impunie des élèves (« qu’est-ce qu’elle me cherche celle-là, j’ai rien fait ; va te faire… »)
  • le regard accusateur des collègues (« quand même, avec moi ça marche mieux »)
 Les professeurs se replient sur eux-mêmes. Ils se plaignent d’autant plus. Ils ont de moins en moins la force de s’en sortir tout seuls. Les autres les accusent d’autant plus. Le cercle infernal se referme.

SOS Éducation milite pour que la souffrance des professeurs soit reconnue.

L’association invite aussi régulièrement des professeurs à venir échanger avec d’autres collègues sur des thématiques bien précises.

Il s’agit de reconstruire un dialogue essentiel entre professionnels sur « comment je fais avec mes élèves pour enseigner au mieux ma discipline ». Partager ses expériences, des plus réussies aux moins réussies, permet à chacun d’avancer dans sa réflexion sur la pratique de son métier.

Pas besoin d’attendre les circulaires pour changer de méthode : les résultats positifs des pratiques efficaces parlent d’eux-mêmes.

Publicités

SOS Education au 2ème salon du livre des Tout-Petits

9 décembre 2011

Mercredi 7 décembre, enfants et parents ont bravé la pluie pour se rendre au Salon du Livre des tout-petits et de la jeunesse, organisé par la Mairie du 7ème arrondissement. Alors que les enfants rencontraient quelques-uns de leurs auteurs préférés, parents et professeurs se sont rendus sur le stand de SOS Éducation, pour discuter de méthodes de lecture et des difficultés d’apprentissage. Parmi les parents présents, la maire du 7ème, Rachida Dati a parcouru avec attention  l’étude d’un jeune professeur en zone prévention violence « Dysorthographies au collège ». Il montre notamment comment l’on peut sortir des enfants des problèmes de dysorthographies en quelques séances de réapprentissage des sons de la langue.

Eric Galand, relation parents et professeurs, en compagnie de Rachida Dati, Maire du 7ème arrondissement