Archive for juin 2010

Super Pédago prend des vacances

25 juin 2010

A la semaine prochaine…

Publicités

Remerciez votre député !

23 juin 2010

Nouvelle action sur le site internet http://www.soseducation.com !
Le site vous propose de remercier votre député, s’il s’est engagé contre la violence à l’école.

Vous avez été nombreux à contacter votre député pour lui demander d’agir contre la violence à l’école.

Honnêtement, vous ne pouvez pas imaginer l’effet que vous avez déclenché en contactant votre député pour lui demander d’agir contre la violence à l’école.

Nous sommes assaillis de demandes de rendez-vous, et de messages de l’Assemblée nationale, en réaction à vos courriels et appels téléphoniques. Le succès est TOTAL.

Nous allons vous envoyer très bientôt un premier rapport des effets concrets de votre mobilisation. Nous serions d’ailleurs étonnés que la grande presse n’en fasse pas état (rien n’est jamais sûr dans ce domaine, cependant).

Mais si je me permets de vous écrire maintenant, c’est pour vous demander de bien vouloir :

– remercier d’urgence votre député, s’il a déjà donné son accord pour soutenir nos huit mesures contre la violence à l’école. La liste des députés signataires, qui ont d’ores et déjà dit oui, est disponible ici ; si vous voyez votre député, il vous suffira de cliquer sur sa photo pour pouvoir lui envoyer un message de remerciement ;

– demander à tous vos amis d’écrire ou de téléphoner eux-aussi au plus vite à leur député, en se connectant sur le site http://www.soseducation.com.

Franchement, si nous parvenons à amplifier notre mouvement, notre réussite peut devenir phénoménale et entrer dans l’Histoire de l’Éducation nationale.

Je compte sur vous, en vous disant déjà un immense merci pour ce que vous avez déjà fait, pour tous les enfants et professeurs qui souffrent de la violence à l’école.

Mille mercis,

Vincent Laarman
Délégué général

Ni prof, ni élève, mais agressés quand même à l’école

22 juin 2010

Bonjour,
Comment se fait-il qu’on ne parle que des violences à l’égard des professeurs ou des autres élèves ? N’y a-t-il pas récemment une secrétaire administrative qui, agressée par un élève a succombé à ses blessures ? Une autre s’est suicidée à cause de ses conditions de travail ; ou encore un agent de service qui a été violée par des élèves…

Tous le monde subit des violences….

S.R, adjoint administratif

Super Pédago a fait le mur

19 juin 2010



PIC ! PIC ! PIC !

GEP

Comment la violence s’invite à l’école et comment s’en débarrasser

15 juin 2010

G.D., professeur de collège en ZEP témoigne :

Je suis professeur en collège de ZEP, je n’ai jamais reçu de coup de couteau ou de barre de fer et pourtant je souffre tous les jours de l’attitude insupportable d’une majorité d’élèves, qui rendent les classes ingérables et la rentabilité de mes cours médiocre.

Il serait temps que soit dénoncé le carnage actuel dans l’Éducation nationale et que les enseignants relatent sans complexe ce qui se passe dans la plupart des cours de certains établissements. La médiatisation des cas extrêmes ne change rien au problème. C’est l’arbre qui cache la forêt.

Le problème est à reprendre à la base. Il faut repenser complètement l’école et plus généralement l’éducation de nos enfants avant que le système n’explose.
Merci

Soutenez vos enfants et vos professeurs et rejoignez les 3 588 personnes qui agissent déjà.
Voici un moyen simple et gratuit de passer à l’action : visitez le site www.soseducation.com.

Super Pédago invente le rythme scolaire

11 juin 2010

Après avoir réglé le problème de la violence, en 3 jours d’États généraux, on s’accorde plus d’un an pour régler le problème du rythme scolaire.

GEP

Rixe et Omertà

11 juin 2010

La police est arrivée avec les sapeurs-pompiers – c’est la procédure, en cas d’agression. Selon La voix du Nord, ils ont été froidement reçus par le principal du collège :
« On a appelé les secours par précaution, parce que la surveillante était enceinte. Ce n’est pas une agression mais un coup involontaire. Cette intervention de police est d’un lamentable ! ».
La jeune mère est maintenant à l’hôpital : elle voulait juste séparer deux collégiens qui se battaient. Elle a reçu un coup au ventre…

Pas de police, pas de vague. Trop souvent la loi du silence pèse et étouffe les solutions. C’est d’ailleurs ce qui a transformé Signa en Sivis : on casse le thermomètre, pour éviter de « stigmatiser » tel ou tel établissement. Comment un médecin peut-il soigner, s’il refuse de poser un diagnostic ?

Heureusement certains osent rompre l’Omertà. Nous recevons de plus en plus de témoignages de personnels d’écoles, de professeurs et de parents.

La peur ne fera pas bouger les choses. Ce qui manque, c’est le courage !

Vous aussi, témoignez.

Super Pédago a de bonnes idées contre la violence

4 juin 2010

Super Pédago a de bonnes idées

Je me pose la question de faire une affiche à télécharger, avec les autres.

GEP

Les profs ont la parole (10)

1 juin 2010

Mercredi 28 avril 2010, j’ai été mitraillée avec le compas du tableau. Si le jeune avait pris son compas personnel aujourd’hui je serai peut-être aveugle.

Cela faisait déjà la quatrième fois qu’il essayait de me fusiller. Je lui ai donné une leçon à copier sur le respect. J’ai fait un rapport d’incident pour le collège. Ce matin j’ai porté plainte au poste de police
Ma principale m’a dit que j’avais été ébranlée. Ce soir je vois un médecin pour accident du travail
Que devient la France et même l’Europe ! Cela coûte cher d’enseigner en 2010…

J’enseigne la vente et la couture. Les jeunes ne voulant pas travailler ont dit que les machines à coudre avaient le SIDA. J’ai fait venir l’infirmière qui a donné un cours sur cette maladie.
Sans mes yeux, je n’aurais pas pu vous écrire. J’espère que ce jeune sera vraiment puni. Alors qu’il me mitraillait, il riait…
Je ne suis pas une artiste de cinéma et les adolescents ne savent plus ce qui est réel et virtuel.
Je suis à moins de 3 ans de la retraite.
Je travaille en SEGPA depuis 14 ans

Que se passe-t-il chers collègues?

C.C., professeur en SEGPA

Vous trouverez d’autres témoignages sur le site www.soseducation.com (onglet « venez »).
Envoyez-nous le vôtre !